Prix Baz'Art des mots 2017 

Prix du 1er roman Baz'art des mots 2017 

Prix découverte baz'art des mots 2017

Prix Baz'Art des Mots 2016

Voilà un roman qui tourne autour de 3 personnages principaux : max, Tony et Awa. A travers eux ce récit nous parle de l'incommensurable douleur que l'on ressent à découvrir le monde tel qu'il est . C'est un livre sur la perte de l'innocence Comment continuer à vivre:"en essayant de dénoncer, de faire éclater la vérité ( Tony), de tuer les malfaisant, les responsables (Max) ou bien en chantant , en offrant l'amour qui naît avec la musique ( Awa,mais aussi Tony) ?.

C'est une lecture qui redonne le goût de se jeter dans le bouillonnement des idées exprimées avec tant de justesse .

Prix 1er roman du Baz'Art des Mots 2016

C'est incontestablement un roman dépaysant. Il met en scène Alberto, un chilien certes, mais en rien un marin.Alberto est un géologue chargé de faire des relevés sur cette terre d’Islande ou les volcans se réveillent régulièrement. De confusions en confusions, une fois posé les pieds sur l’île, rien ne se passe comme prévu.

Prix Baz'Art des Mots 2015 roman

Résolue à venger son frère, à qui une barbare fratrie de canailles sans foi ni loi a tranché la langue sans oublier de le défigurer, Vénérande, jeune paysanne au cœur aride, s’adjoint les services de l’Infernu, tueur à gages réputé pour sa sauvagerie. Ensemble, ils s’embarquent à travers les montagnes corses du XIXe siècle dans une bouleversante et sanguinaire épopée peuplée d’hommes sans dieu et condamnés par la misère à ne vivre que dans le chaos des armes. 
Un puissant western mythologique où éclate la fantastique démesure de toutes les funestes gestes guerrières au fil desquelles s’écrit l’histoire de l’humanité

Prix Baz'Art des Mots 2015 1er roman

Les Passereaux, mai 1958. Jean est un jeune paysan qui aime inventer des histoires, rêve de devenir instituteur et de s’installer à la ville. Il espère un ailleurs, mais on ne choisit pas sa vie, aux Passereaux, et tout semble vouloir s’acharner contre ses rêves : le père de Jeannot qui lui refuse de quitter la ferme, la famille d’Odette qui s’oppose à ce que Jeannot l’épouse, la guerre d’Algérie, qui ne le rendra pas indemne. Acculé, Jean se ferme au monde au point de glisser dans la folie.
Roman du tourment, inspiré d’une histoire vraie, Nous tous sommes innocents raconte l’histoire déchirante d’un homme cerné par le tragique et, dans son regard, le destin d’une famille qui porte en elle le ferment de sa propre malédiction. Sommes-nous tous innocents ? Comment, jusqu’à son dernier souffle, un homme peut-il essayer de faire sortir ce cri qu’il porte en lui ?

Prix Baz'Art des Mots 2014 roman

Un souffle parcourt les prairies du Far-West, aux abords d'une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C'est celui d'Eau-qui-court-sur-la-plaine, une Indienne dont le clan a été décimé, et qui, depuis, exerce ses talents de guérisseuse au gré de ses déplacements. Elle rencontrera les frères McPherson, Jeff et Brad, traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante dans un chariot tiré par deux boeufs opiniâtres ; Xiao Niù, qui comprend le chant du coyote ; Elie poursuivi par Bird Boisverd ; Arcadia Craig, la contrebassiste. Et tant d'autres dont les destins singuliers se dévident en une fresque sauvage où le mythe de l'Ouest américain, revisité avec audace et brio, s'offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances. Car ce western des origines, véritable épopée fondatrice, tantôt lyrique, dramatique ou burlesque, est d'abord une vibrante célébration des frontières mouvantes de l'imaginaire.

 

Prix Baz'Art des Mots 2014 1er roman

Jour de l’Épiphanie, rue Pareille, à Lyon. La vieille Elisa, émigrée italienne, erre entre les rayons du supermarché, Élisée épie sa voisine depuis la fenêtre, Angèle cherche à vendre des forfaits téléphoniques, Violette souffre d’exclusion à l’école, tandis que Jean-Albert procède à des licenciements. Vies fragmentées, parallèles, que rassemble dans son regard d’artiste Susanna, originaire elle aussi de cette rue Pareille qui fait songer à la rue Vilin de Georges Perec

Prix Baz'Art des Mots 2013 roman

Un homme sur une moto, à laquelle est accrochée une remorque bringuebalante, traverse la campagne ukrainienne. Il veut se rendre dans la zone interdite autour de Tchernobyl. Il a une mission

Prix Baz'Art des Mots 2013 1er roman

Dans un lycée de Seine-Saint-Denis, deux élèves d’origine africaine, l’une "bonne élève" et l’autre en échec scolaire, vont être exclues après avoir frappé un jeune prof lors d’une bagarre. Elles se retrouvent toutes les deux caissières dans un magasin de décoration du centre de Paris… Dans un patchwork de monologues intérieurs, de lettres, de documents administratifs ou d’entreprise, Sylvain Pattieu joue du romanesque et de la sociologie pour peindre notre réel dans toute sa complexité. Le premier roman d’une jeune professeur d’histoire contemporaine à Paris viii-Saint-Denis.

Prix Baz'Art des Mots 2012 "roman"

En 1982, Sarah, 22 ans, quitte la France pour Uummannaq au Groenland. Elle monte dans un avion qui l'emporte vers la calotte glaciaire où elle disparaît corps et âme. Sa famille ne l'a jamais revue. Vingt-sept ans plus tard, Lisa décide de partir sur les traces de sa sœur. Elle découvre un territoire dévasté et une population qui voit se réduire comme peau de chagrin son domaine de glace. L’auteur de Qui touche à mon corps je le tue nous emporte sur ces terres qui s’effacent dans un grand et beau livre sur le désenchantement du monde et l’impossibilité du deuil.

Prix Baz'Art des Mots 2012 1er romans

C'est l'histoire des Morues, trois filles - Ema, Gabrielle et Alice – et un garçon – Fred –, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles. Un livre qui commence par un hommage à Kurt Cobain, continue comme un polar, vous happe comme un thriller de journalisme politique, dévoile les dessous de la privatisation des services publics et s'achève finalement sur le roman de comment on s'aime et on se désire, en France, à l'ère de l'internet. C'est le roman d'une époque, la nôtre

Prix Baz'art des mots 2011

13 mai 1506, un certain Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople à l’invitation du Sultan qui veut lui confier la conception d’un pont sur la Corne d’Or. Urgence de la commande, tourbillon des rencontres, séductions et dangers de l’étrangeté byzantine, Michel-Ange, l’homme de la Renaissance, esquisse avec l’Orient un sublime rendez-vous manqué

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now